Avec Mathieu Baudin, Institut des Futurs Souhaitables; Jean Pierre Goux, auteur du Siècle bleu & Alice Canabate; sociologue
 

L'émergence de contre pouvoirs citoyens et de mobilisations écologistes un peu partout sur la planète est-elle le résultat d’une crise d’utopisme collectif ou la partie émergée d’une lutte mondiale pour un futur souhaitable? Comment naissent ces imaginaires positifs et comment s’en servir? 

Auteur de science-fiction écologiste, Jean Pierre Goux décrit dans son roman Le Siècle bleu; l’histoire des membres de l’organisation Gaia, un groupe d’individus engagés et prêts à tout pour sauver la Terre mère. 
Leurs actions les placent directement dans le viseur de l’administration américaine et c’est alors le début d’une chasse à l’homme spectaculaire. Au delà du récit, l’auteur réveille l’espoir de voir la justice et l’harmonie avec la Nature venir à bout de l’ancien monde corrompu. 

Directeur et co-fondateur de l’Institut des Futurs souhaitables, Mathieu Baudin fait partie des “conspirateurs positifs” qui imaginent et diffusent de nouveaux savoirs pour réenchanter le monde de demain. Chaque année, cette école pour penseurs d'avenir, propose une exploration intellectuelle aux frontières de l’existant. Rêveurs, créatifs et visionnaires, l'imaginaire apporte l'eau au moulin de ces infatigables optimistes. 

Alice Canabate est sociologue, ses recherches abordent les questions de représentations et d’imaginaires relatifs à la nature et à l’écologie. Elle a étudié différents mouvements écologistes, à la fois politiques et citoyens. Face à l'essoufflement du modèle social classique, elle s’est plus récemment intéressée aux mouvements de résistance et aux initiatives de transition qui ont émergé notamment en Espagne et en Grèce.