Images disruptives au message engagé, #Dysturb et le magazine Sans_A investissent l’espace laissé vide par les médias traditionnels et interpellent le public à leur façon.

#Dysturb est un groupe de photographes qui s’est donné la mission de rendre de nouveaux récits accessibles pour le grand public des centres urbains. Investissant les murs avec des collages grand format, ces street artistes s’affranchissent des codes des médias d’information traditionnels pour aborder des questions de société : exclusion et inégalités, écologie et condition des femmes, ces images légendées interpellent les passants. Mais loin de se limiter au support mural, l'interaction avec le public se transporte également sur internet et les réseaux sociaux grâce au #Dysturb qui permet au public d’interagir avec ces photographes d’un nouveau genre.

Pour Martin Besson, le fondateur du magazine Sans_A, l’objectif était de créer un “média d’action” pour lecteurs engagés et mettre dans la lumière ceux dont on ne parle jamais, les sans-abris. Ces articles résolument positifs font la peau aux préjugés et racontent l’histoire de ces exclus de la société, montrant l’incroyable force de vie qui existe chez ces personnes souvent privées de tout. Grâce à des photographies puissantes et des biographies sur le fil du rasoir, ce média “rend visibles les invisibles”.