Un film d’Aline Diépois et Thomas Gizolme ( 11mn )

A la surface de l’eau, une étroite bande de sable s’obstine dans une ceinture d’écume irisée. Rien n’est plus gracieux que ces îles blanches à peine émergées de quelques centimètres au dessus des flots. 

Sous un soleil de plomb, le temps s’immobilise. Mais le lagon est pollué, les carcasses de voitures s’y entassent les unes après les autres. Et les vagues de l’océan entament le rivage tous les jours un peu plus. Elles se brisent sur des digues inutiles et grignotent inlassablement ce fragile territoire. Le paradis se déglingue.