VEJA fait sa braderie au Consulat

VEJA, marque porte-drapeau de la mode éthique, a choisi le Consulat pour installer sa grande braderie annuelle. Pendant 4 jours, et en présence du concept store parisien CENTRE COMMERCIAL, d’anciennes collections, des samples mais aussi des prototypes jamais sortis ont été proposés à un public de passionnés motivés qui se sont levés tôt afin d’être les premier à en profiter. Le lancement a eu lieu dès 8h30, le jeudi 14 juin.

Les photos de la braderie :

La Braderie Veja & Centre Commercial #auconsulat

Initialement réservées aux sportifs, les sneakers descendent dans la rue dans les années 90 et devienne un « must-have » de la génération de François-Ghislain Morillion et Sébastien Kopp -les deux co-fondateurs de la marque éthique. Ils ont ainsi eu la bonne idée de choisir cet accessoire pour proposer une alternative aux grands groupes du secteur. Selon eux, sur un marché de la sneakers constitué de multinationales, « pour chaque paire vendue, seulement 30 % revient aux matières premières et à la main d’œuvre, quand 70 % sont pour la publicité ». C’est donc tout simplement en renonçant à la publicité traditionnelle que VEJA a trouvé un nouveau modèle.

En 2004 et à seulement 25 ans, Sébastien et François-Ghislain décident de commercialiser des baskets écologiques et équitables. Toutes les matières premières sont achetées directement aux producteurs : coton biologique du Nordeste du Brésil, caoutchouc naturel de la forêt amazonienne… Cela représente une expérience de circuit court, unique dans la mode.

VEJA en portugais signifie « Regarde ». Les fondateurs invitent le consommateur à regarder ce qu’il y a derrière le produit (méthodes de production, conditions sociales, qualité des matières premières…).

Aujourd’hui Le « V » emblématique de la petite basket propose aux consommateurs de larges gammes avec des couleurs, formes et matières très variées et fait ainsi face à une certaine virgule prisée par les aficionados de la sneakers.