La Cheffe Cirila : bonne fée du Consulat

En passant à la Cantine du Consulat, vous apercevrez Cirila et son sourire radieux s’agiter aux fourneaux. Et si vous avez de la chance, vous dégusterez peut-être son étonnante citronnade, dont les saveurs acidulées et fraîches feront voyager vos papilles jusqu’en Amérique du Sud et vous donneront sans aucun doute envie de découvrir les secrets de sa fabrication [spoiler : elle nous offre la recette à la fin de notre interview].

Cirila a grandi à Lima, où sa mère tenait un petit restaurant dans lequel elle exécutait dans les règles de l’art des recettes traditionnelles péruviennes. C’est là qu’elle apprendra ensuite, 5 ans durant, à réaliser les plats colorés et joyeux de la gastronomie de son pays natal. Tout comme sa mère, Cirila, dont la générosité se lit sur son visage, dit avoir à cœur de préparer des plats « qui rendent les gens heureux… et pour cela, il faut des bons ingrédients ». Sa passion pour les produits de qualité l’amène même à travailler dans l’agriculture pour récolter les ingrédients utilisés dans les recettes qu’elle affectionne, au premier rang desquels la pomme de terre, le maïs, la patate douce et le piment, avant d’aller plus loin encore en travaillant dans l’exportation de ces produits.

Assis sur les chaises de bois de la Cantine, pendant l’un de ses rares moments de pause, elle nous explique avoir été mère très jeune, et avoir ainsi connu, très tôt, ce qu’était le sens des responsabilités, mais aussi l’importance de pouvoir être autonome. Elle rêvait pour ses filles d’un avenir meilleur et, pour elle, c’est en France qu’elle pourrait réaliser ses rêves. Dans sa jeunesse d’ailleurs, elle dansait sur les chansons d’Indochine et s’imaginait rejoindre la ville des lumières et de l’amour.

Le rêve devient réalité en 2003, à son arrivée à Paris. Elle travaille d’abord sans relâche comme nourrice et auxiliaire de vie pour des personnes âgées, afin que ses filles puissent un jour la rejoindre, sans jamais perdre de vue son souhait le plus cher : celui de faire connaître les riches saveurs de son pays. Quand ses enfants peuvent enfin la rejoindre en 2015, et réussissent brillamment à l’école, il est temps d’enfin ouvrir un restaurant de cuisine péruvienne.

Portrait Cirila Consulat Cantine

Elle souhaitait passer un CAP de cuisine et de pâtisserie mais ces formations lui sont refusées et elle décide de se former sur le terrain. C’est la startup Meetmymama qui lui offrira une première authentique opportunité, en lui ouvrant les portes de leur cuisine. C’est également là qu’elle rencontre la personne qui la met en contact avec la Cantine du Consulat, où elle continue son apprentissage auprès des différents chefs et cheffes en résidence. Elle s’applique à atteindre la perfection dans les gestes tout en s’épanouissant dans l’ambiance joyeuse et festive du Consulat, et n’est jamais aussi comblée que quand elle voit le plaisir dans les yeux de celles et ceux qui dégustent ses plats.

C’est dans le but de susciter cette même émotion qu’elle espère toujours ouvrir son restaurant, peut-être dès l’an prochain, pour y pratiquer une cuisine végétarienne authentique, généreuse et colorée, à base de légumes péruviens relevés de ajo amarillo, ce piment jaune qui donne la couleur et la chaleur caractéristiques de la vraie cuisine péruvienne.

En attendant et parce que à force de parler nous avons l’eau à la bouche, Cirila nous offre deux recettes facile à réaliser.

Cirila Cheffe Perou Consulat

Recette des papas a la huancaina
c’est une entrée froide à base de pommes de terre cuites vapeur et nappées d’une sauce, laquelle se réalise en un clin d’œil : il suffit de mixer du queso latino frais (un fromage que l’on trouve dans les épiceries latines de la capitale), avec un peu de lait, quelques olives, une pincée de sel et le fameux piment jaune, le ajo amarillo.

Recette de la citronnade péruvienne :
Pour éprouver une merveilleuse sensation de fraîcheur par tout temps,

=> Mixez dans un blender rempli au 3/4 de glaçons :

– 2 citrons verts coupés en quartier (gardez la peau, c’est ce qui donne une subtile amertume rafraîchissante),

– 1 litre d’eau, 1/2 verre de sucre de canne

Enfin, pour une véritable explosion en bouche : ajoutez quelques feuilles de menthe.

Savourez…