La Cheffe Cirila

La citronnade et les papas à « la huancaina » de Cirila ont fait voyager nos papilles jusqu’en Amérique du Sud. On vous offre ses recettes en fin d’interview, après vous avoir raconté l’histoire de cette cheffe péruvienne.

Cirila grandit à Lima. Sa mère y tient un petit restaurant. La jeune fille y apprend, 5 ans durant, les traditions de la gastronomie péruvienne. Comme sa « mama », Cirila veut préparer des plats colorés « qui rendent les gens heureux… et pour cela, il faut des bons ingrédients ». Pour satisfaire cette exigence, elle met les mains dans la terre et cultive elle-même pommes de terre, maïs, patates douce, piments… Pour les cuisiner et aussi les vendre à l’export.

Mère très jeune, Cirila veut offrir un avenir meilleur à ses filles. A Lima, elle danse sur les chansons d’Indochine et rêve de la ville des lumières et de l’amour… Direction Paris, en 2003 pour tenter sa chance. Elle travaille d’abord comme nourrice et auxiliaire de vie pour des personnes âgées, économise afin que ses filles puissent un jour la rejoindre. Jamais, elle ne perd de vue son souhait le plus cher : faire connaître les saveurs de son pays à la France. En 2015, ses enfants sont enfin près d’elle. Ils réussissent brillamment à l’école. Il est temps de se remettre aux fourneaux.

Portrait Cirila Consulat Cantine

Cirila souhaite passer un CAP de cuisine et de pâtisserie mais ces formations lui sont refusées. Qu’importe, elle se formera sur le terrain. La startup Meetmymama lui offre un tremplin. Et au Consulat, Cirila poursuit son apprentissage auprès des différents cheffes et chefs en résidence. Elle s’applique tout en se réjouissant de l’ambiance festive du lieu. Et elle se régale de surprendre des étincelles de plaisir dans les yeux de celles et ceux qui dégustent ses plats.

Un restau à elle ? Ce sera pour l’an prochain, peut-être, avec une cuisine à base de légumes péruviens, relevés de « ajo amarillo », ce piment jaune qui fait toute la couleur et la chaleur de la cuisine péruvienne.

Cirila Cheffe Perou Consulat

Les papas à « la huancaina »
C’est une entrée froide, à base de pommes de terre cuites vapeur et nappées d’une sauce, laquelle se réalise en un clin d’œil : il suffit de mixer du « queso latino » frais (un fromage que l’on trouve dans les épiceries latines de la capitale), avec un peu de lait, quelques olives, une pincée de sel et le fameux piment jaune, le « ajo amarillo ».

La citronnade péruvienne :
=> Mixez dans un blender rempli au 3/4 de glaçons :

– 2 citrons verts coupés en quartier (gardez la peau, c’est ce qui donne une subtile amertume rafraîchissante),

– 1 litre d’eau, 1/2 verre de sucre de canne

Ajoutez quelques feuilles de menthe. Savourez…