Club Amour #1 fait danser Le Consulat

Nous sommes le jeudi 14 Juin 2018, Arthur Ely est calme, concentré. Il enfile sa chemise à froufrous qui lui donne un air eighties un peu kitsch cool et grimpe sur scène. « Je vous invite à venir me rejoindre ! », lance-t-il sur un air de défi. Il s’empare du public curieux à coups de sonorités mi-chanson française, mi-rap. Accompagné de sa guitare et de sa boîte à rythme, Ely délivre un live habité. Cela fait deux ans qu’il travaille sur ce projet. Nommé la « graine de rock star », par L’Obs, il a assuré la première partie d’Eddie de Pretto à la Cigale en avril dernier et s’apprête à passer l’été à travailler. Il est une pépite de la musique hexagonale.

Club Amour #1 // 16 Juin 2018

À la fin de son set, il annonce Dani Terreur, autre étoile montante de la pop française. Les deux garçons partagent une chevelure hirsute, mais la comparaison s’arrête là. Dani Terreur n’est pas un excité. Il ne fait pas particulièrement peur. Il cultive une sorte de détachement nonchalant. D’ailleurs, lorsque son set démarre, il n’a pas tellement l’air de capter que tout le monde s’est mis à danser autour de lui. Il est dans sa bulle. Plus pop-rock que son prédécesseur, il mélange les genres et les sons électro.

Le Foyer Club Amour #1 // 14 Juin 2018

Une recette qui marche. Certains l’auront déjà aperçu à We Love Green ou aux Inrocks Festival. Il va bientôt pointer son nez à La Felicita et Cabourg Mon Amour.